• J’aime MTL: Une expo pour ton amour de Montréal
    À DÉCOUVRIR

    J’aime MTL: Une expo pour ton amour de Montréal

    Tu aimes Montréal et les arts visuels? Eh bien voilà ta chance d’aller voir une exposition qui rassemble les deux sous un même toit: J’aime MTL présenté à la Station 16!

    Des artistes de talents

    Je t’avais déjà parlé de WIA (aka whatisadam) dans une publication antérieure, et on peut voir le travail de cet artiste dans l’expo! Aussi, tu peux voir le travail de Ryan Labrosse (celui qui a fait la très connue carte de Montréal avec ses noms de quartier), Jason Wasserman, Laurence Vallière, Marie-Claude Marquis, Scaner, Jonathan Bergeron, 123Klan et Enzo Sarto. Tous des artistes qui, réunis sous une même exposition, ont mis en avant leur amour pour Montréal.

    Pure Maple Sizzurp par WIA (aka whatisadam) / YULorama

    Accessible

    Ce qui est bien avec la Station 16, c’est qu’elle démocratise l’art. En effet, chaque oeuvre présentée peut être achetée à prix raisonnable voire même très très raisonnable si tu te procures des prints, par exemple. Pour l’exposition J’aime MTL, cette philosophie est toujours d’actualité. Si tu tombes en amour avec une oeuvre, tu peux l’avoir chez toi!

    Mes coups de coeur

    Bien entendu, j’ai absolument tout aimé de l’exposition J’aime MTL! Les artistes qui y sont représentés sont vraiment talentueux et chacun a son style bien défini de sorte que tu trouveras au moins un truc qui va vraiment t’accrocher, ça je te le garantie!

    À actionner en cas d’urgence – Habs! / YULorama

    Donc, j’ai tout aimé, mais je dois avouer que j’ai eu des coups de coeur. Dès que tu franchis la porte, à ta gauche, tout le long du mur, tu peux y voir la dernière création de Ryan Labrosse. Je t’en ai mis un petit bout dans la bannière de cet article. Tu devineras qu’il s’agit d’un immense mots cachés. C’est pas mal le fun s’amuser à y trouver les mots typiquement montréalais et québécois! Également, j’ai beaucoup aimé les assiettes de Marie-Claude Marquis. Des assiettes finement décorées avec des mots et expressions qui clashent sur la délicatesse de la porcelaine. Finalement, les alarmes d’Enzo Sarto… On a le goût de les actionner en cas d’urgentes envies de poutine, de hockey de smoked meat ou de crier tabarnac!

    Informations supplémentaires

    L’exposition J’aime MTL se tient jusqu’au 1er mars 2016. Ne manque pas la Nuit Blanche, le 27 février, où tu pourras aller voir cette expo jusqu’aux petites heures du matin!

  • Coups de coeur photos Instagram #4
    À DÉCOUVRIR

    Coups de coeur photos Instagram #4

    Sur notre Instagram, nous vous encourageons à partager vos photos en utilisant le mot-clic #yulorama pour mettre ainsi en valeur votre amour ou vos points de vue sur Montréal en image! Voici le quatrième numéro des photos coups de coeur YULorama!

    Coups de coeur photos Instagram #4
  • Combien coûte vivre à Montréal en 2019?
    À DÉCOUVRIR,  Vivre à Montréal

    Combien coûte vivre à Montréal en 2019?

    Montréal est une ville cool. On aime y vivre, et ce, pour diverses raisons. Il y a toujours quelque chose à faire, la proximité des services, le transport en commun facilement accessible, les restaurants, les bars… Bref, la vie est stimulante dans la métropole! Mais y vivre vient avec un prix. Quel est-il? Regardons ensemble combien ça peut coûter vivre à Montréal en 2019 pour une personne seule.

    Se loger

    Première chose, il faut songer à se mettre un toit au-dessus de la tête. Selon où l’on vit sur l’île et la grandeur de l’habitation le prix varie de beaucoup. Prenons pour exemple une personne habitant un 3 1/2. Beaucoup de gens trouvent que les logements sont chers à Montréal, mais si on compare avec les autres grandes villes au Canada, on paie un prix relativement bas. En effet, au centre-ville, on peut s’attendre à payer 1099 $ pour un logement d’une chambre à coucher tandis qu’en dehors du centre, il faudra en débourser en moyenne 748 $. À titre comparatif, un 3 1/2 À Toronto se chiffre entre 2 039 $ et 1 600 $!

    Appartement : moyenne de 923 $

    Les comptes maison

    Un appartement, ça vient avec d’autres comptes. Électricité, internet, câble, le cellulaire, l’épicerie… La consommation moyenne d’électricité par mois à Montréal est de 100 $ pour un appartement d’environ 900 pieds carrés (85m2). Si l’on joue encore à la comparaison, consolons-nous. Un mois d’électricité, toujours à Toronto, vous coûtera 158 $ pour la même grandeur d’appartement.

    Total électricité : 100 $

    Internet coûte en moyenne 61 $ par mois (il y a moins cher avec les plus petits fournisseurs et les rabais combinés avec les plus gros fournisseurs) et si vous voulez regarder la télé sur le câble (sans câble ça vous coûte juste l’antenne), alors là ça dépend des forfaits, mais comptez un minimum de 25 $ pour les forfaits de base. Netflix12 $ par mois.

    Total internet et câble : 93 $

    Combien coûte vivre à Montréal en 2019?

    La téléphonie cellulaire et ses plans internet ont des prix assez variés, mais pas trop pour Montréal. Le réseau est contrôlé par les grandes entreprises qui vendent, oui, à des plus petits, mais dont le prix ne varie pas tant au bout du compte. Alors combien doit-on s’attendre à payer pour son cell? Pour 2Gb de données (ce qui est peu) et les appels illimités, le prix varie entre 45 $ et 60 $ avec les grands fournisseurs.

    Total cellulaire : 45 $

    Si une famille québécoise de deux adultes et deux enfants débourse environ 9700 $ par année en épicerie en 2016, on peut croire qu’une personne seule doit débourser environ 350 $ par mois.

    Total épicerie : 350 $

    Total des comptes maison : 588 $

    Les sorties

    C’est bien beau la maison, mais si on habite Montréal, c’est aussi parce qu’on aime les 1001 activités possible et disponible chaque jour de l’année! D’abord, on sait que Montréal a beaucoup, BEAUCOUP de restaurants (26,8 pour 10 000 habitants). Le choix est donc présent et y résister peut être difficile! Disons que vous allez au resto deux fois par mois pour un repas trois services sans alcool, vous pouvez compter environ 30 $ par personne. Ajoutons qu’une fois par semaine vous vous payez un resto rapide (fast food) parce que vous avez oublié votre lunch ou juste par tentation. Chacun de ses repas doit compter environ 15 $.

    Total resto : 120 $

    Aller au cinéma, le mardi, c’est 6 $. Calculons que vous y allez une fois par mois. Vous voulez du popcorn et une boisson gazeuse? Pas de trouble, mais c’est une quinzaine de dollars pour le duo en petit format.

  • Comment redécouvrir l’art du thé grâce à Camellia Sinensis
    À DÉCOUVRIR,  ART ET SPECTACLES

    Comment redécouvrir l’art du thé grâce à Camellia Sinensis

    Il y a de ces contradictions dans la vie qu’on ne comprend pas. Moi qui adore le thé, je n’avais jamais mis les pieds chez Camellia Sinensis! Je remettais toujours à plus tard ma visite sur la rue Emery et achetais mon thé dans l’une des grandes chaînes populaires car c’était juste plus facile comme ça. Puis un jour, je me suis décidée et je suis allée découvrir cet endroit qui, selon mon ami qui en est un adepte depuis longtemps, allait me faire vivre une expérience mémorable.

    Maison de thé

    Camellia Sinensis se divise en deux parties: la boutique et la maison de thé. Mon ami qui, comme je le disais, est un adepte de l’endroit (mais plutôt de la boutique en fait) n’avait jamais encore essayé le salon de thé alors c’était notre première à tous les deux et c’est par là que nous avons commencé notre visite. Il était assez tôt quand même lorsque nous sommes arrivés, mais le salon était déjà plein. Nous avons dû attendre un peu avant qu’une table se libère, mais ça s’est fait quand même assez rapidement.

    Une fois attablée, j’ai remarqué un signe sur la table: « Zone sans techno ». Bon… Bien évidemment, il a fallu que je triche pour pouvoir faire ce billet, mais c’est quand même un petit truc appréciable, je trouve. On ne prend pas le temps de se déconnecter assez souvent, alors c’est vrai qu’un rappel de le faire, surtout quand on est en bonne compagnie, est une bonne chose!

    Puisque les employés de Camillia Senensis sont de véritables connaisseurs et amoureux de thé, on peut facilement leur demander conseil quand on veut faire des découvertes. C’est ce que nous avons fait. Alors pour commencer, j’ai commandé un Anxi Tie Guan Yin, un thé wulong de Chine aux notes de fleurs sauvages et de papaye avec une finale de champignons fraîchement cueillis. C’est un thé très doux, encore plus doux que mon grand classique le Genmaicha. Il est délicieux et se prend très facilement en grande quantité (pour les buveurs comme moi qui peuvent boire 2-3 théière par jour!). Mon ami a commandé un Nilgiri Coonoor, un thé noir de l’Inde offrant un bouquet fruité (papaye confite et pêche) et floral (osmanthe). Son appréciation? Il s’attendait à quelque chose de plus fort (il est particulièrement amateur des Earl Grey longuement infusés), mais il l’a trouvé intéressant.

    Une crème brûlée juste parfaite! / YULorama

    Deuxième service

    Après ce premier service qui nous avait bien comblé, nous en voulions plus et il était hors de question que l’on quitte Camellia Sinensis sans un deuxième service! Encore une fois, nous avons demandé les conseils de l’employé. Il nous a proposé d’essayer des Pu Er avec la méthode traditionnelle chinoise. J’avais entendu parlé que Camellia Sinensis faisait des activités de découverte de par son École de thé, mais j’ai été agréablement surprise qu’on pouvait aussi s’adonner à ces petits rituels traditionnels sans même suivre un cours! Alors bien entendu que nous avons accepté la proposition!

    C’est donc avec un Pu Er 2010 Hong Jing Tian, un thé Pu Er Shou aux arômes de terre noire et d’écorce brûlée aux accents de fruits confits et de cuir que je me suis initiée à la méthode traditionnelle chinoise. Mon ami qui m’a accompagné dans cette découverte ancestrale a choisi le Pu Er 2013 Nanhua, un Pu Er Sheng aux parfums fruités et boisés avec une longue finale de menthe. Pour la grande occasion de cette première (CES premières en fait, car c’est premières par dessus premières que nous vivions!), nous avons décidé d’accompagner le tout d’une crème brûlée pour moi et d’un gâteau cru pour lui.

    Démonstration de la méthode traditionnelle chinoise. / YULorama

    La méthode traditionnelle chinoise est assez simple, mais permet tout de même de prendre notre temps. Un moment de calme, de zénitude que l’on accueille les bras grand ouvert en ces temps où tout va trop vite. Cette méthode permet aussi de garder l’eau chaude plus longtemps car cette dernière est gardée dans une théière hermétique qui garde sa chaleur.

    Côté appréciation, le Pu Er 2010 que j’ai essayé était assez terreux en bouche, avec un goût plus prononcé que ce que j’avais goûté précédemment, mais ce thé se mariait parfaitement avec l’extraordinaire crème brûlée qui m’a été servie. Ai-je dit extraordinaire? Oui! Sérieusement, je n’aurais pas pensé que ça serait chez Camellia Sinensis que je trouverais la meilleure crème brûlée goûtée depuis des années! Bien heureuse d’avoir fait, encore une fois, une si belle découverte à cet endroit!

    Mon ami a accompagné son excellent gâteau cru avec le Pu Er 2013 qui a une bonne amertume avec des notes sucrées en fond sur les premières infusions et qui est très végétal. Il l’a vraiment aimé.

    Concernant l’ambiance de la maison de thé de Camellia Sinensis, c’est exactement ce à quoi on s’attend d’un salon de thé: un endroit calme, paisible, chaleureux dans sa décoration avec beaucoup de boiseries et de lumières tamisées. Il y a deux salles, celle d’en avant là où se situe également le service, et une plus petite en arrière où seulement 4-5 tables y sont disposées. Autre fait à noter très important: le volume des conversation doit être maintenu bas. Quand le volume monte, on nous rappelle d’un coup de gong qu’il faut le baisser. Ceci est un autre aspect que j’ai réellement apprécié de ma visite. Ne t’en fais pas cependant, tu n’entendras pas des coups de gong à chaque 15 minutes. Les gens sont respectueux et savent parler doucement, mais puisque nous sommes humains après tout et que desfois nos conversations peuvent allumer les passions, il arrive que le coup de gong soit nécessaire.

    Du thé à perte de vue! / YULorama

    La boutique

    Notre passage au salon de thé s’est prolongé… jusqu’à la fermeture. Et sa fermeture est après la fermeture de la boutique! Il a donc fallu que j’attende au lendemain pour y retourner, ce que j’ai fait avec grand plaisir!

    La boutique est grande et offre, évidemment, une quantité incroyable de choix de thé. On y retrouve également une belle sélection de théière et autres accessoires reliés à la dégustation de thé. Tous les produits sont de grande qualité, donc il ne faut pas s’attendre à du cheap. Les objets sont à la hauteur de la qualité des thés, mais tout en restant dans une gamme de prix accessible.

    Je suggère, encore une fois, de faire affaire avec les spécialistes de la place: les employés. Si tu ne sais pas quoi prendre, ils sont les meilleures personnes pour te conseiller que tu sois débutant ou encore expérimenté. Cependant, petit truc d’initiée: si tu as été au salon de thé et que tu as gardé ton reçu, sache que tu as un rabais de 10% à l’achat d’un thé que tu as goûté au salon! C’est vraiment une belle attention de Camellia Sinensis pour 1- nous fidéliser et 2- nous permettre de prolonger le plaisir chez soi!

    J’ai donc procédé à l’achat d’un 50g d’Anxi Tie Guan Yin que je déguste justement en écrivant ces lignes!

    De si beaux objets! Difficile de choisir! / YULorama

    Informations supplémentaires

    Nul besoin de dire que découvrir Camellia Sinensis a été un véritable coup de coeur pour moi! Maintenant, je regarde en arrière et je me dis « Non, mais comment ai-je pu avoir passé toutes ces années sans y avoir été? »! Il est clair que j’en ferai mon endroit de prédilection que ce soit pour y acheter des trucs en boutique ou encore pour aller prendre le thé en salon… Il ne me reste qu’à découvrir l’École pour que mon expérience soit totale! À venir dans un certain futur, ça c’est clair!